Portail des oblats et oblates bénédictins
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
>>> Pour accéder aux documents en téléchargement libre depuis ce site, vous devez être enregistré comme membre du forum <<<

Partagez | 
 

 Conditions d'admission à l'oblature bénédictine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lagrange Du Mas



Masculin Messages : 2
Localisation : ALSACE

MessageSujet: Conditions d'admission à l'oblature bénédictine   Jeu 1 Sep - 15:14

Un divorcé peut-il être oblat ?

Un divorcé vivant maritalement peut-il être oblat ?

Un divorcé remarié peut-il être oblat ?

Y a-t-il un âge limite pour être oblat ?

Mêmes questions pour un laïc associé (à une abbaye)

Tout ceci sachant que le candidat éventuel vit déjà dans l'esprit de la spiritualité et de la règle bénédictines qu'il pratique partiellement .

Merci pour votre réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desiderius
Admin


Masculin Messages : 530
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Conditions d'admission à l'oblature bénédictine   Jeu 1 Sep - 16:35

Bonjour Monsieur,

L'oblature est une vocation.

On est "appelé" par Dieu notre Seigneur à l'oblature.

Tout chrétien peut être appelé, mais on ne peut être oblat que d'une seule abbaye ou monastère.

L'oblat bénédictin s'engage à rechercher la sainteté dans le monde en vivant sa foi selon la règle de saint Benoît.

Tout chrétien qui recherche la sainteté essaiera d'être d'abord en paix avec Dieu, ce qui s'appelle être en état de grâce.

Pour être en état de grâce, il faut s'être accusé - en confession auriculaire et secrète - de ses péchés, avoir le ferme propos de ne pas y retourner et avoir reçu une absolution valide. Les absolutions collectives ne sont pas valides, sauf a) en cas de danger de mort, et b) en cas de grave nécessité (foule de pénitents (hors fêtes religieuses ou pèlerinages) et nombre insuffisant de confesseurs. Exemple : les pompiers le 11 septembre à New York avant d'entrer dans les tours). Dans les deux cas, le pénitent doit avoir le propos de confesser individuellement ses péchés ultérieurement (Code de droit canonique, can. 961, 962 et 963).

Pour ce qui est de vos questions, une personne catholique divorcée, si elle s'est mariée à l’Église, est toujours mariée aux yeux de Dieu. Il n'y a pas de "divorce religieux", mais il peut y avoir des jugements de nullité rendus par un tribunal ecclésiastique (dans ce cas, le mariage est reconnu comme n'ayant pas été valide, donc n'existe pas). Rien n'empêche à une personne divorcée de recevoir la vocation à l'oblature, mais elle s'engagera à vivre toutes les vertus chrétiennes avec héroïsme, ce qui est la définition de la recherche de la sainteté, donc elle devra vivre notamment la chasteté conjugale. Le divorcé devra par conséquent vivre la continence totale, puisqu'il ne peut plus avoir de relations avec sa femme aux yeux de Dieu et qu'il ne lui est pas permis d'en avoir avec une autre.

Je pense, sans être canoniste, mais à la lumière de quelques années de formation sérieuse, qu'une personne mariée religieusement, divorcée et remariée civilement ne peut être en état de grâce que si les deux époux civils vivent en frères et soeur (il y a beaucoup plus de situations de ce genre qu'on peut le croire). Si ce n'est pas le cas, la personne divorcée peut recevoir la vocation à l'oblature mais le premier conseil que son directeur spirituel lui donnera sera probablement qu'elle se mette en règle avec Dieu. Le non-état de grâce empêche l'âme de recevoir les bienfaits des sacrements, et c'est dommage.

Non, il ne semble pas y avoir d'âge limite pour être oblat, mais chaque congrégation religieuse et chaque abbaye ou monastère peuvent peut-être avoir des conditions d'admission spécifiques.

Un laïc associé n'est lié que par un lien associatif et non religieux, comme chez les Trappistes de Notre Dame du Désert, près de Toulouse, par exemple. Donc, oui, un laïc associé peut à mon avis devenir oblat. Le lien est différent. Un prêtre séculier aussi peut devenir oblat. Même notre Très Saint Père Benoit XVI est oblat (bénédictin, naturellement...) Cool


Dernière édition par Desiderius le Lun 17 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lagrange Du Mas



Masculin Messages : 2
Localisation : ALSACE

MessageSujet: Re: Conditions d'admission à l'oblature bénédictine   Ven 2 Sep - 9:46

Bonjour et merci pour votre réponse rapide, précise et détaillée.

L’intéressé dont il est question se confesse environ une fois par an (individuellement) et reçoit l’absolution. Il est conscient du bénéfice personnel qu’il retire de cette confession et de la grâce qui lui est ainsi faite. Mais pour lui, l’état de grâce n’est pas lié à l’obtention ou non de l’absolution. L’état de grâce est une manifestation de l’Amour de Dieu pour le pécheur lorsqu’il se reconnait pécheur et que dans l’humilité face au Seigneur, il en exprime le regret sincère et en implore le pardon (comme le publicain de Luc, 18,14).

L’intéressé a divorcé par commun accord à la suite du départ et de la demande de son épouse. Il est convaincu que la rencontre de la compagne avec laquelle il vit heureux depuis plusieurs années est une expression de la miséricorde de Dieu qui lui a permis ainsi de surmonter son épreuve et de prendre un nouveau départ. Ils vivent ensemble une relation conjugale complète et se sentent sur ce point, parfaitement en règle avec le Seigneur même s’ils ne le sont point au regard des règles catholiques actuelles. (A ce sujet, un prêtre catholique au courant de leur situation leur donne accès à la communion eucharistique).


Notre ami, depuis longtemps en contact avec les bénédictins, a effectué récemment une retraite dans un monastère. Il déclare y avoir perçu du Seigneur, un appel à s’engager plus en avant dans une recherche d’intimité avec Lui, afin comme le dit St Benoit, de ne rien préférer à son Amour. Il croit que le meilleur moyen pour lui de répondre à cet appel, est de vivre dans l’esprit de la règle bénédictine en devenant oblat. Eu égard à ce qui selon vos informations, est requis pour entrer dans cet état, doit-il envisager de répudier sa compagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Desiderius
Admin


Masculin Messages : 530
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Conditions d'admission à l'oblature bénédictine   Ven 2 Sep - 9:58

Cher Monsieur,

Nous ne nous connaissons pas, je serai donc prudent.

1° la doctrine catholique est ce qu'elle est, même si certains prennent quelques libéralités. Dura lex, sed lex.

2° S'il manque le ferme propos, la confession n'est pas valide (CDC, can. 959)

3° La personne en question a tout intérêt a demander à se confesser à un Père de l'abbaye bénédictine qu'il a déjà fréquentée. On le conseillera certainement mieux.

Ce forum est destiné à informer, et non à former.
Merci de votre compréhension.

Sujet clos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conditions d'admission à l'oblature bénédictine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conditions d'admission à l'oblature bénédictine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Portail des oblats et oblates bénédictins :: Les oblats et oblates bénédictins :: Questions/réponses-
Sauter vers: